Suivez-nous !

Les graines germées

Les graines germées

Voici une nouvelle vidéo sur les bienfaits des graines germées ! Faciles à faire à la maison elles vous apporteront un bol de vitamines et de sels minéraux immédiatement disponibles pour l&rsquo ... Lire la suite »
lesbienfaits de l'huile de noix de coco

L’huile de noix de coco

L’huile de noix de coco est utilisée pour ses bienfaits en médecine depuis des millénaires sous les tropiques, en inde, en Amérique centrale, en Jamaïque, au Nigéria, en Chine; et j’en ... Lire la suite »

Étirements musculaires : prévention et performance

voici un article  écrit par Arnaud Laizé, fondateur et gérant du site de coaching sportif  Paragon,  sur l’importance des étirements musculaires  qui agissent sur la prévention et la pe ... Lire la suite »
omega 3

Omega 3

Article rédigé par David du site Nutreatif.com. Vous avez surement déjà entendu parler des oméga 3, qui seraient les meilleurs acides gras pour votre santé. En effet, vous allez découvrir que l ... Lire la suite »
les laitages

le lait est-il bon pour la santé

Faut-il boire du lait ou non ? Aujourd’hui, les questions vont bon train sur les laitages, à savoir, le lait est-il bon pour la santé ? Et vous ne savez plus si cela est bien d’en consom ... Lire la suite »

Retrouvez-nous sur Facebook

Activités Physiques

Organismes officiels

Calculer votre IMC

L’indice de masse de corporelle (IMC) permet d’évaluer votre poids en fonction de la taille et indique les risques pour la santé liés au surpoids ou à la maigreur. 

Grâce au tableau ci-dessous vous allez pouvoir calculer votre Indice de Masse Corporelle ou IMC.

Attention encore, cette classification reste statistique, elle ne s’applique pas forcément à tous les adultes, notamment les sportifs ou les seniors.

IMC = rapport Poids/Taille2

IMC = rapport Poids/Taille2

Les valeurs normales sont :

  • Femme : 19 à 23
  • Homme : 20.5 à 25
A partir d’un IMC supérieur à 25, vous êtes trop lourd pour votre taille, on parle alors de surpoids et la surveillance pondérale est nécessaire.
On considère qu’une personne est obèse lorsque l’IMC est égal ou supérieur à 27.8 pour un homme, et 27.3 pour une femme.
Ainsi un IMC compris entre
25 et 30      =  surpoids ou obésité légère
30 et 40      = obésité modérée
plus de 40  = obésité sévère
A partir d’un IMC de 30 les risques ne sont pas négligeables pour votre santé et un amaigrissement devient absolument nécessaire
Grâce au tableau ci-dessous vous allez pouvoir calculer votre indice de masse corporelle.

 

Votre IMC est trop faible : Vous êtes en situation de maigreur

Si votre IMC est inférieur à 18,5, vous êtes maigre, au sens médical du terme. Aussi il est  nécessaire pour vous de grossir : mais rien ne remplace une consultation chez le médecin, ou un Diététicien-Nutritionniste qui sont habilités à vous donner la marche à suivre.

Votre IMC est normal

Vous avez  la chance d’être dans une situation normale, c’est-à-dire que vous n’êtes ni en surpoids, ni maigre. Continuez à manger équilibré, à faire de l’exercice régulièrement : ce mode de vie sain est garant d’une bonne santé, sans oublier la notion de plaisir bien sûr !

Votre IMC est trop élevé : Vous êtes en surpoids

Si votre IMC est supérieur à 25, vous êtes en situation de surpoids. Votre médecin vous recommandera certainement de perdre du poids pour revenir à un poids « normal ». Une fois votre programme établi avec lui, vous pouvez consulter notre dossier « Régime » pour perdre du poids de manière saine et durable.

Il est important aussi de pratiquer régulièrement une activité physique, ce qui vous permettra :

  • D’augmenter votre métabolisme de base (l’énergie nécessaire à votre organisme en phase de repos),
  • De  modeler votre silhouette.

Quelques conseils

L’IMC n’est qu’un moyen d’évaluation qui ne tient pas compte de la répartition de la masse grasse dont on connaît

Rapport taille/hanches

Rapport Taille/hanches

l’importance sur le plan du risque cardio-vasculaire. Vous pouvez alors compléter l’IMC par le rapport « Taille sur Hanches » ou « RTH ».
Le RTH permet d’estimer la distribution androïde ou Gynoïde des graisses :

  • La forme androïde : C’est en principe la forme de l’homme avec une prédominance des dépôts de graisses dans la partie supérieure du corps (abdomen); Elle est très souvent associée à des complications métaboliques telles que : Hyper-uricémie, diabète de type ll, troubles lipidiques, hypertension artérielle… Cette forme de surpoids s’accompagne souvent d’essoufflements et de maux de dos. L’obésité androïde est affirmée par un RTH de plus de 1 chez l’homme et de plus de 0.85 chez la femme.
  • La forme gynoïde : C’est la forme de la femme avec une prédominance de dépôts graisseux dans la partie inférieure du corps (hanches et cuisses) ; Elle génère peu de complications métaboliques, mais peut provoquer des gênes d’ordre esthétique et source de complexes ;
  • La  forme mixte que l’on retrouve chez la femme après la ménopause

Au cours de la vie, la répartition des graisses  évolue. Chez les préadolescents, garçons ou filles, les graisses sont uniformément réparties. A l’adolescence, les graisses se répartissent de façon différente selon le sexe : abdomen chez le garçon et fesses et hanches chez la jeune fille.

Notre alimentation traditionnelle tend à se modifier de manière insidieuse et il est nécessaire d’opter pour une véritable éducation nutritionnelle afin de contrecarrer les effets pervers des nouveaux  modes alimentaires et éviter ainsi le surpoids ou l’obésité.